La pédagogie au cœur de la formation

Dernière mise à jour : 20 déc. 2020


Antipolis Formation - Fiche pratique : apprentissage et pédagogie


Cette fiche pratique présente quelques-unes des règles pédagogiques appliquées pendant les formations. Un parcours d'apprentissage et de partages qui permet une montée en compétence progressive et effective des apprenants.


Apprendre : un besoin naturel


Selon les tout premiers philosophes grecs, les hommes ont un besoin naturel de savoir. Il y a un attroupement sur le trottoir d’en face ? J’aimerais savoir ce qui s’y passe. J’aperçois au loin une construction, une forme ou une couleur ou inattendues, j’ai envie d’aller voir ce que c’est. Regardons nos bébés, nos apprentis en herbe, ils veulent tout savoir, tout voir, tout expérimenter.


L'apprentissage est nécessaire à notre développement aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Nous apprenons tout au long de notre vie, de différentes manières et dans différents contextes.


Un formateur transmet son savoir. Pour exercer sa fonction, il dispose de différentes méthodes qu’il va adapter en fonction de son public. Il doit en permanence jongler entre le volume de connaissances qu’il enseigne et la consolidation de ces connaissances qui doivent s’inscrire durablement dans la mémoire de l’apprenant.


Dans cet article, nous allons vous exposer notre point de vue sur quelques principes pédagogiques fondamentaux. Mais, quelle que soit la méthode utilisée, l’objectif reste le même : le stagiaire doit s’être enrichi des connaissances de son formateur. Et mieux encore, il doit être capable seul d’acquérir de nouvelles notions en autonomie.

Qu’on la désigne sous le nom de science, méthode ou théorie, elle a fait l’objet d’études et de mise en application depuis plusieurs millénaires. De Socrate à Célestin Freinet, les plus érudits ont toujours eu conscience que la transmission du savoir est prépondérante dans la survie de l’espèce.

Antipolis Formation tente dans cet article de vous faire part de sa vision de la pédagogie, clé d’une formation réussie.


Quelques méthodes pédagogiques qui ont fait leurs preuves


L’apprentissage commence là où les connaissances de l’apprenti s'arrêtent. L’enseignant doit avant tout s’enquérir des acquis et des motivations de l’apprenant. Il doit appliquer la méthode avec laquelle il se sent le plus à l’aise, et aussi celle dont il aura l'expérience qu’elle est la plus efficace en fonction des sujets abordés et du public formé.


Citons-en quelques-unes :

  • L'éducation par réflexion personnelle, approche réflexive:

L’apprenant travaille seul ou en groupe sur la résolution d’un problème sans explication préalable. Il doit faire appel à ses ressources personnelles pour trouver les moyens de résoudre le problème posé. Il doit ensuite expliquer le cheminement qui l’a conduit à son résultat et ainsi comprendre le mécanisme de réflexion qui l'a amené à la résolution du problème.


Si il se retrouve dans une impasse, il constate lui-même s’être aventuré dans la mauvaise direction. Seul ou avec l’aide de son formateur, il analyse les raisons de cette erreur d’aiguillage et prend de nouvelles décisions. Il s’enrichit de cette expérience et développe de nouveaux mécanismes de réflexion.

  • La pédagogie spiralaire

Dans son parcours, le stagiaire va aborder plusieurs fois le même sujet mais par différents leviers d’entrée et sous l’éclairage de différents contextes. Sa connaissance du sujet va s’enrichir de nouvelles méthodes d’analyses. Il maîtrisera plusieurs trajectoires pour arriver au résultat et à chaque fois il enrichira ses connaissances d’éléments nouveaux.

  • L'exercice coopératif

le formateur crée des groupes (par affinité, niveau de connaissances, ou autres, méthode des couleurs par exemple). L’objectif est donné. Chacun amène sa pierre à l’édifice pour un résultat en temps et heures.


Le travail en entreprise n’est envisageable que par l’interaction entre les différents acteurs d’un projet. La réussite du projet passe par une bonne coordination du groupe. En situation de formation, on apprend à ses stagiaires à se coordonner entre les différents contributeurs. Cette méthode met en exergue la dimension humaine des membres. La réussite du projet est suspendue à l’effort de coordination entre les participants.

  • Les cours magistraux

Réservée aux enseignants-chercheurs et certains experts détenant des compétences à la pointe de la connaissance dans une discipline particulière face à un auditoire en attente.


Le cours magistral se modernise par une ouverture à l’interaction avec les étudiants. Il évolue en fonction des attentes que l'on recueille de son auditoire. La participation des étudiants au déroulement du cours favorise la performance de l’apprentissage.

  • Le brainstorming : de la discussion jaillit la lumière

Le brainstorming est une technique des plus utilisées dans la construction d’un travail de groupe. Sous la direction d’un modérateur, il sert à recueillir un maximum d’idées et à en extraire le jus le plus efficient. Aucune idée n’est à écarter a priori, mais un seul axe va être défini a posteriori.

  • L’étude de cas

Il s’agit ici de traiter un exemple donné par le formateur ou déjà vécu par l’un des stagiaires.


C’est une méthode pédagogique active qui entraîne les stagiaires au cœur d’une situation réelle. Cette situation met le stagiaire dans l'obligation de déployer toutes sortes de ressources et de compétences transverses. On déconstruit le projet en identifiant les éléments mis en place à toutes les étapes de sa construction, à partir de la base et jusqu’à l'atteinte de l’objectif. Le stagiaire se met dans une situation de décideur et doit mesurer ses connaissances acquises pour déterminer si elles sont efficientes dans la situation donnée.

  • Méthode interrogative

Le formateur interroge collectivement ou individuellement les participants qui doivent faire un effort d’introspection et émettre des hypothèses pertinentes. Il doit pousser le stagiaire dans ses retranchements pour le guider jusqu'au bout de son idée. En cas de réponse incomplète ou de non réponse, le pédagogue reformule la question et s’assure que son interlocuteur a parfaitement compris le contexte.



Consultez notre catalogue de formation ici